EXPOSITION

MULTIPLE[S] Exposition collective 

22/04 - 27/05 2017

L'exposition Multiple[s] se tiendra du 22 avril au 27 mai 2017 autour de 5 artistes:

C.O.K - Dieudonné Fokou - Joe Okitawonya- Rostand Pokam - Sandrine Suères.

5 visions qui déclinent la diversité d'un continent par sa mixité, sa richesse et l'enrichissement multi-culturel.

Il y a bien une Afrique multiple.

Dieudonné Fokou, artiste camerounais, sculpteur qui donne littéralement une nouvelle vie aux matériaux de récupération (plastique, les cartes électroniques, du fer, du cuivre) qui sont supposés mourir. 

Joe Okitawonya, artiste de la RDC, qui part son parcours personnel s'interroge sur l'immigration, le métissage en abordant la femme comme élément central de ses peintures.

Sandrine Suères, artiste européenne qui célébre ses sculptures de femmes totémiques. Elle travaille la technique japonaise du raku car c'est pour elle la façon la plus expressive dde se rapprocher des éléments naturels comme la terre, l’air, l’eau et le feu. Le contraste de l’émail et de la terre brute que procure le raku lui permet de jouer avec des lignes épurées et des graphismes rappelant des tissus ou des ambiances d’ailleurs. Chaque sculpture est modelée, émaillée et cuite par ses soins rendant chaque pièce unique.

C.O.K fait écho à ses souvenirs d’enfance et en tant que femme renvoie sa perception de l’objet, son esthétique au monde actuel et à la transformation du mot foulard que certains mouvements tentent de réinscrire dans l’esprit populaire. Elle lève le voile sur la tentative de détournement de ce mot en mettant en éclat et en couleurs ces femmes anonymes au centre du tableau. Leur foulard devient un étendard, un symbole ostentatoire pour la liberté.

Enfin Rostand Pokam, artiste camerounais travaille sur la couleur avec pour prétexte morphologique son environnement proche.

C’est à ce titre que son travail est très souvent figuratif et pourrait s’apparenter à une étude de la ville de Douala puisque citadin.
Sa quête réelle est celle d’une critique des phénomènes sociaux actuels et leur environnement simultanément au besoin permanent de l’artiste de résoudre de problèmes plastiques latents, contraste , représentation, profondeur, harmonie et équilibre.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Galerie Carole Kvasnevski