AUREL

Aurel est originaire de Folschviller en Moselle. Il vit actuellement à Cherbourg.
Il revendique à l'image de son identité n'avoir aucune frontière dans son processus créatif. Son art s'imprègne de la culture du graffiti et du street art.
Aurel ne prend pas de pseudo pour signer mais il choisit un avatar, un personnage iconique, un panda qu'il fait vivre à travers ses toiles au fil des années.
Les composants de ses œuvres géométriques sont colorées et très détaillés. ses créature prennent aussi racine dans la culture sud américaine, asiatique et les tissus africains. 

 


"Autant inspiré par les hiéroglyphes égyptiens que les pictogrammes mayas ou plus généralement l’écriture des Indiens d’Amérique du Sud,
le travail d'Aurel aboutit à une syntaxe de signes qui parcourt l’ensemble de son oeuvre.
D’où l’émergence d’une forme hybride entre peinture-écriture, une  apparence visuelle proche des symboles totémiques.
L’artiste retrouve des formes primaires voire primitives comme pour créer une réalité propre, un idiome facilement identifiable et compréhensible.
e trait participe abondamment à cette situation qui s’avère souvent angoissante voire tragique.
Les pandas paraissent médusés et meurtris face au désordre ambiant.
Mais toujours fidèles au mode d’existence de la matière qui est le mouvement, les créatures de ce jeune artiste restent constamment en proie à une fébrile activité.

Rien ne semble arrêter cette vie qui émerge à fleur de toile. Elle est embrasement  des sens et conduit à ce nécessaire déséquilibre."

Extrait : Christian Schmitt, critique d'art.

 

 

Titre

Aurel is from Folschviller in Moselle. He currently lives in Cherbourg.

He claims that his identity has no boundaries in his creative process. His art is imbued with the culture of graffiti and street art.
Aurel does not take a nickname to sign but he chooses an avatar, an iconic character, a panda he lives through his paintings over the years.
The components of his geometric works are colorful and very detailed. its creatures also take root in South American culture, Asian and African fabrics.
 
"As much inspired by the Egyptian hieroglyphs as the Mayan pictograms or more generally the writing of the Indians of South America,
Aurel's work leads to a syntax of signs that runs through his entire work.
Hence the emergence of a hybrid form between painting-writing, a visual appearance close to totemic symbols.
The artist finds primitive and even primitive forms as if to create a reality of his own, an idiom that is easily identifiable and comprehensible.
This trait is abundantly involved in this situation, which is often distressing or even tragic.
Pandas seem dumbfounded and bruised by the mess.
But always faithful to the mode of existence of the matter which is the movement, the creatures of this young artist remain constantly in prey with a feverish activity. Nothing seems to stop this life emerging from the canvas. It is a burning of the senses and leads to this necessary imbalance. "
Excerpt: Christian Schmitt, art critic.

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Galerie Carole Kvasnevski